dossier_débats Autres pratiques

Les autres activités des membres de l'équipe

Cette rubrique vous présente des activités menées par notre équipe communautaire mais en dehors du collectif

 


Séminaire “ Travail communautaire et de réseau en santé mentale ”

Depuis plusieurs années, l'équipe communautaire du Méridien anime un séminaire dont l'objectif est d'offrir un cadre de réflexion sur les pratiques développées en santé mentale communautaire. Depuis septembre 2002, ce séminaire s’organise en partenariat avec la Ligue bruxelloise pour la santé mentale. Les participants sont des professionnels de Bruxelles et de Wallonie.

Une des spécificités du séminaire est de diversifier, d’année en année, les thèmes ainsi que les méthodologies avec lesquelles nous les abordons.  Depuis septembre 2007, par exemple, nous avons voulu « sortir des murs » afin d’approcher collectivement des démarches communautaires développées par des institutions ou collectifs. Nous nous sommes inspirés de la méthode des «marches exploratoires », créée au Québec et pratiquée en Belgique par des groupes d’éducation populaire. Elle cherche à « problématiser » (1) les réalités observées par un regard pluriel et par la confrontation entre théorie et actions de terrain. Nous nous sommes donc déplacés dans diverses associations bruxelloises qui développaient, sous différentes formes, des interventions communautaires. L’observation en petits groupes, accompagnés chacun d’une personne ayant un statut différent dans l’institution visitée (directeur, travailleur, bénéficiaire), permet d’aborder les aspects institutionnels et politiques de l'institution ainsi que ceux auxquels sont confrontés quotidiennement les professionnels et les usagers.
Ce séminaire est accessible à toute personne intéressée. Les inscriptions se font chaque année, au mois de septembre. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé(e).

(1) Ce terme a été utilisé par Paulo Freire en éducation populaire pour signifier le regard qui rend compte des enjeux et de la complexité d’une réalité.

 


vers le haut

Collaborations et partenariats avec les Réseaux d’Echanges de Savoirs

“ Le don crée de la valeur, puisque celui qui acquiert n’appauvrit pas celui qui donne et que le donateur s’enrichit de donner »

“ Des savoirs en abondance ”
Michel Serres, Claire Héber-Suffrin

La démarche des réseaux d’échanges de savoirs a pour but la valorisation de chaque personne par la recherche de moyens lui permettant de :

Découvrir des compétences enfouies, partager  des savoirs, se mettre en lien, échanger les méthodes de transmission, exprimer les réussites et les doutes, se former ensemble, prendre sa place au sein d’un projet collectif, partager une histoire commune, laisser des traces. Voici quelques-uns des  défis auxquels les Réseaux d’Echanges de Savoirs (RES) tentent de répondre progressivement par différentes actions.

            Nous proposons à différentes structures du secteur psycho-médico-social, un travail de réflexion et d’accompagnement à la mise en place d’une démarche de valorisation des savoirs liée à leur public. Des temps d’échanges d’expériences entre travailleurs des différents secteurs psycho-médico-sociaux existent depuis plusieurs années et renforcent une dynamique de construction de savoirs commune. Mensuellement, les promoteurs/animateurs des différents projets des RES se rencontrent lors d’inter-réseaux afin de mutualiser les compétences développées en lien avec leurs initiatives de terrain.

Nous mobilisons également les compétences et savoirs-faire des différents acteurs de terrain en proposant un support d’information et de communication. Nous publions un trimestriel “ Bulles de savoirs ” permettant à ceux qui le souhaitent de rendre compte de leurs compétences, leurs projets individuels ou collectifs.

            Dans le cadre du projet européen GRUNDTVIG (partenariats belges, français et italiens), l’équipe a mis en place un travail de repérages de savoirs collectifs auprès d’associations partenaires et travaille à la construction d’outils de repérages et de transmission de compétences collectives.

 


vers le haut

Formation en santé mentale et/ou santé mentale communautaire à destination des travailleurs sociaux ou médicaux

Diverses possibilités de formation sont possibles, allant d’une journée de sensibilisation à des modules de plusieurs jours, selon les demandes des associations partenaires.

 


vers le haut

Accompagnement de projets en santé mentale communautaire

Nous accompagnons également des équipes qui développent ou souhaitent développer des projets communautaires au sein de leur association. Nous avons, par exemple, travaillé avec le Planning Josaphat, de Schaerbeek autour de l’animation du groupe « BAG », avec la Tanière des Petits Ours, l’Entraide des Marolles, le service de santé mentale « Coin des cerises », etc.

 


vers le haut

Anthropologie impliquée en santé mentale : animation de groupes en milieu scolaire

L’insertion au sein de l’équipe communautaire du Méridien de Pascale Jamoulle, anthropologue, a permis de développer des processus de recherche impliqués tentant d’articuler anthropologie et santé mentale communautaire.

Ces dernières années, nous avons noué de multiples collaborations dans plusieurs structures d’aide aux jeunes et divers établissements scolaires, établis au cœur des quartiers populaires du centre et de l’ouest de Bruxelles (Saint-Josse, Schaerbeek, Molenbeek et Anderlecht). Des partenariats se sont noués, de petits groupes de recherche interdisciplinaires se sont mis en place. Des agents du PMS, des enseignants, des travailleurs de proximité, une logopède  …. y participent, au cas par cas. Récits de vie, entretiens avec retour dans les groupes classe, enquête de terrain sur les quartiers, intervisions sont autant de méthodologies qui s’articulent étroitement avec l’action de terrain auprès des adolescents, et permettent de prendre un recul réflexif.

 


vers le haut

Participation au DSQ du quartier Saint-François

Le DSQ (Développement Social de Quartier) du quartier Botanique regroupe une quinzaine de services et associations travaillant dans le quartier Saint-François à Saint-Josse.

Son objectif est de contribuer à l’amélioration de l’environnement social des habitants du quartier. A ce titre, il joue souvent un rôle d’intermédiaire entre l’avis ou les demandes des habitants et les pouvoirs politiques.

. Participation au réseau européen “ SEPSAC ” (Secrétariat européen des pratiques en santé communautaire ”), à l’invitation de la Fédération des maisons médicales.

Nous participons au réseau européen “ Sepsac ” (Secrétariat européen des pratiques de santé communautaire) depuis novembre 2004. Ce secrétariat regroupe des professionnels du secteur de la santé qui veulent, à travers cette instance, se donner les moyens de promouvoir la santé pour tous par l’approche communautaire, en optimisant les synergies entre les expériences communautaires et les résultats de la recherche, entre les politiques et les pratiques, entre la planification et la participation des citoyens. Sepsac s’inspire de la déclaration d’Alma Ata et de la charte d’Ottawa.
En 2004, le Sepsac a initié un projet d’Observatoire des pratiques de santé communautaire auquel se sont associés des porteurs de projets dans ce domaine, sélectionnés dans trois pays européens : l’Espagne, la France et la Belgique. Les objectifs de ce projet consistent à soutenir des pratiques de santé communautaire en précisant les concepts et les pratiques, en identifiant un socle commun transfrontalier, à observer les pratiques et favoriser les échanges entre différents pays à partir d’un outil commun (grille), à aider les acteurs à se situer, à évoluer dans leurs pratiques et enfin à élaborer des préconisations pour les acteurs et les décideurs politiques.

vers le haut